mardi 24 novembre 2015

Et après...

Je ne voulais pas en parler, on a déjà tellement lu et vu de choses à ce sujet...que pourrais-je dire de plus qui n'ait été dit mille fois et tellement mieux que moi...

Je ne voulais pas en parler, mais j'ai besoin de le faire...plus pour me soulager de ces pensées qui ne me quittent plus depuis ce 13 novembre...ce vendredi 13...

Lorsque j'ai appris ce qu'il se passait dans la Capitale j'étais justement en route pour celle-ci...je remontais avec Zhom, ma chouquette et un Canadien super sympa avec qui on covoiturait...C'était les 40 ans d'une copine, je remontais faire la fête...

Et puis ce Canadien reçoit un appel de sa femme, elle lui dit qu'il se passe des choses horribles dans Paris, et lui demande de faire attention pour rentrer à la maison, elle aimerait qu'on le dépose en bas de chez lui pour être rassurée mais surtout pas à une station de métro ni même encore trop loin à pieds...

On ne comprend pas, on allume la radio, et là c'est l'effroi total...On ne comprend pas, je ne comprends pas...C'est un mauvais rêve, je dors, je vais me réveiller...

Non je ne rêve pas...je ne rêve pas mais je n'y crois pas, je ne réalise pas, je ne veux surtout pas y croire...

Et puis on dépose ce Canadien au pied de son immeuble, tout près de Montreuil, et on file chez ma mère, pas très loin de là...on était seuls dans la rue, chose rare dans ce quartier, on prend nos affaires et on monte vite se réfugier chez ma mère...La télé est allumée...et là on se prend l'horreur en pleine face...toujours sans comprendre...toujours dans l'espoir de se réveiller...

Finalement le sommeil me gagne, je vais me coucher...le lendemain matin j'ai le coeur lourd, et surtout pas à la fête, alors que ce week-end devait justement en être une de fête...

Cette fête on l'a quand même faite...parce que c'était prévu, parce que malgré tout on en avait besoin, parce que nos coeurs lourds avaient besoin de se sentir un peu plus légers...

C'était une super fête...on a ri...on a bu...on a dansé...l'espace de quelques heures nous avons pu oublier...

Et le lendemain matin le coeur est redevenu lourd, très lourd...les larmes étaient au bord des yeux...

Moi qui suis plutôt très bavarde et déconneuse je n'avais ni envie de parler ni de déconner...

Je trouve le Monde de plus en plus moche, depuis longtemps...je ne comprends pas ce qu'il est devenu...pourquoi...pourquoi toute cette haine...pourquoi toute cette rage...pourquoi toute cette course au fric qui tue notre planète à petits feux...

Je m'en veux même parfois d'avoir osé mettre ma fille au monde...elle encore si innocente...que lui réserve cette vie???

Je suis née et j'ai grandi dans le 93, dans le 9.3...je suis allée à l'école avec des blancs, des blacks, des rebeus, des indiens, des feujs, des musulmans, des cathos...des gens de tous horizons et de toutes religions...Je me souviens que ce n'était pas un problème, au contraire, on se racontait nos cultures, nos fêtes...la couleur de peau on s'en foutait...bien sûr des cons et des racistes il y en a toujours eu...mais on vivait super bien tous ensemble...ou alors ce sont juste les souvenirs de l'enfant naïve que j'étais...mais non, je sais que l'on vivait bien ensemble...ou du moins pas trop mal...

A cette époque, la guerre elle était loin...je me rappelle des infos le midi et le soir, la guerre Iran/Irak, pendant toutes ces années, le conflit israélo/Palestinien toujours d'actualité...la guerre c'était ailleurs...c'était chez les autres...nous la guerre c'était fini depuis longtemps...on avait déjà donné...

Et puis aujourd'hui, en 2015, on nous parle de guerre...en France...la France est en guerre...Mais comment en est-on arrivé là???!!! 

Ça va être quoi cet après...Cet après vendredi noir...cet après bloody friday...

Ça va être quoi la vie des gens...

On va flipper d'aller en concert, d'aller voir un match de foot, d'aller au ciné, dans les grands-magasins, de prendre le métro?...On va regarder de travers notre voisin parce qu'il a la peau mate et une barbe?...On va stresser dès que l'on va sortir de notre zone de confort, de notre home sweet home???

Je ne veux pas flipper, je vais continuer à sortir et à vivre ma vie...mais en fait je vais quand même flipper parce que dans mon inconscient il est gravé qu'il y a des gens dépourvus de toute humanité qui tue parce que l'on ne suit pas le chemin qu'ils estiment être le bon!!!

Je me pose la question du "Et après?"...

J'avais déjà peu foi en ce monde, mais là je suis complètement anéantie...

Paris c'est la ville de mes 1ères sorties en boîte avec les copines...ce sont les bars, les restos, les salles de concert que je fréquentais lorsque j'y vivais...Paris c'était la promesse de la culture, de l'ivresse, des soirées folles...Paris c'était la fête, l'insouciance de ma jeunesse...

Paris a fait de moi ce que je suis...m'a construite...m'a vu et fait grandir...

Où est ce Paris désormais...

Oui, il va se relever...mais il ne pourra oublier...

L'insouciance des nuits parisiennes? Nous reviendra-t-elle un jour???

Ces fanatiques ont pris comme cible le Paris festif, le Paris Bobo, le Paris jeune, le Paris pacifiste...

Je ne comprends décidément pas ce monde...je ne comprends pas pourquoi l'Homme avec son histoire et son savoir n'est pas plus intelligent que ça... 

Je ne comprends pas et je ne comprendrais jamais...

Il n'y a de toute façon rien à comprendre car tout ceci dépasse la compréhension...

Aujourd'hui j'ai le coeur toujours aussi lourd, et les larmes toujours au bord des yeux...

Je pense à tous ces gens morts pour rien...

Je pense à leurs familles...aux orphelins qu'ils ont laissés...

Je pense à la souffrance de ceux toujours en vie qui ont vécut l'horreur...

Je n'y étais pas et pourtant je ne peux m'empêcher d'y penser...









1 commentaire:

  1. Oui ça sera pour toujours gravé. .. cette peur je l'ai matin et soir dans le rer... on vit mais plus dans la sérénité. Faites que ça ne recommence plus!

    RépondreSupprimer