mercredi 15 janvier 2014

Pourquoi je n'aurai pas de 2ème...

Passé 30 piges quand t'es une nana si t'as pas de mec on commence à se demander ce que tu fous, on se dit que tu dois être sacrément chiante pour être encore seule, ou trop exigeante, ou les 2, bref, t'es limite pas normale, ben oui parce que après faut pas tarder non plus, tic, tac, si tu veux un bébé faut pas être trop vieille (euh, c'est quoi trop vieille pour avoir un bébé???).

Finalement tu te trouves un chéri d'amour que tu loves à la folie. Pour peu que tu restes un chouille plus d'un an avec (et là tu as 30 ans passé, parce que avant encore on te fout la paix) on commence à te parler mariage, ouais ok, mais surtout on commence à te demander quand tu comptes t'y mettre??? Mais se mettre à quoi??? Ben à procréer bien sûr, parce que tic, tac, tu vas bientôt être trop vieille et trop fatiguée (= trop vieille) pour avoir un bébé (parce que oui ça fatigue, mais bon, y'a d'autres critères à prendre en compte peut-être...).

Allez tu te décides, c'est parti, avec ton chéri d'amour vous avez votre baby love, vous le kiffez, vous êtes crevés, c'est pas tous les jours facile, parents c'est pas évident...mais vous êtes super happy à 3...

Et là c'est reparti, ton baby a à peine 2 ans (voir moins) que l'on te demande pour quand est le 2ème??? 

Mais ça ne s'arrête donc jamais, on ne te fous jamais la paix, tu as toujours un timing à respecter pour tout ou bien??? 

Moi j'ai 37 ans, une fille de 4 ans que j'ai eu à 33 ans donc (ouh, là, là, limite trop vieille déjà), et pas du tout l'envie d'un 2ème...chose que certains (dont ma mère) ne comprennent pas, parce que la pauvre, elle va s'ennuyer seule, enfant unique c'est pas facile, c'est bien un frère ou une soeur et patati et patala (oui ma grand-mère disait patala, ça m'a toujours fait marrer...c'est ma private joke de moi à moi).

Alors dans l'absolu j'aurai bien aimé un 2ème enfant (sauf que zhom pas du tout, surtout qu'il voulait une fille, il a été exaucé, il est super méga over happy, ça lui suffit), un fils de préférence (mais on choisit pas hein, pas encore du moins, je pense qu'on y viendra, mais on n'en n'est pas encore là et c'est un autre débat...)...si on m'avait dit il y a 20 ans en arrière que je n'aurais qu'un enfant j'aurais dit sûrement pas, j'en aurais 2, j'en veux 2, une fille et un garçon idéalement...

Et bien quelques années plus tard je sais que je n'aurai pas de 2ème parce que :

- Travailler ET avoir un enfant c'est vraiment le parcours du combattant entre le peu de place en crèche (et le coût!!!), et la difficulté à trouver ZE nounou...et combien même une fois que tu as l'un ou l'autre ce sera toujours la course pour l'emmener le matin et le récupérer le soir

- Parce que 1 enfant ça t'occupe déjà pas mal ton temps, alors 2 j'imagine même pas

- Parce que passer de 2 à 3 ça change beaucoup de choses, mais de 3 à 4 ça change tout (pour les vacances, les loisirs, les sortis...)

- Parce qu'avoir un enfant (ou pas) ça se réfléchit

Il y aura toujours une multitude de POUR et de CONTRE, et avec zhom on a juste fait le choix de n'avoir qu'un enfant parce qu'on a un petit côté égoïste qui fait que l'on veut pouvoir voyager de temps en temps (et que à 3 c'est pas facile alors à 4 on pourra oublier), parce qu'on ne veut plus courir à la crèche ou chez la nounou, parce que la chouquette est autonome et que se remettre dans les couches and co on a juste pas envie, parce que financièrement ça signifierait faire certains sacrifices et que la vie est assez difficile comme ça pour se conserver autant que possible ses petits (et parfois grands) plaisirs... parce que c'est NOTRE choix, et que quelques soient nos raisons elles nous appartiennent...


13 commentaires:

  1. <3 et Un enfant unique n'est pas un enfant seul, beaucoup trop de gens ont tendance à l'oublier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et puis tu peux avoir des frères et soeurs avec lesquels tu ne partages pas grand chose non plus...Mais c'est rageant ce "besoin" de te faire culpabiliser de n'avoir qu'un enfant et surtout de ne pas vouloir entendre les raisons de ce choix...

      Supprimer
    2. je suis complètement d'accord avec toi, sauf que pour nous dès le début on savait qu'il n'y en aurait qu'un seul.
      mais j'avoue que le côté, bon maintenant ton nain a 3 ans faut ABSOLUMENT un deuxième & bien non, c'est un choix perso, je ne vois pas pourquoi tout le monde fait du harcèlement sur çapa
      bref, un c'est bien & non il n'est pas seul car il a des parents, famille .... & puis à moins d'avoir fait un asocial (ce qui n'est pas une tare), il aura des copains avec qui il aura peut-être de meilleurs relations

      Supprimer
    3. Exactement...ça fait du bien de se sentir compris(e)...

      Supprimer
  2. Je crois tout simplement que certains ont besoin de mettre leur grain de sel sur tous les choix d'autrui, quels que soient ces choix... Alors si de plus les choix en question s'éloignent un peu de ceux de la moyenne des gens...
    Veux-tu que je te liste tout ce que l'on peut entendre quand on a 4 enfants?!?
    Ne tombe pas dans le piège de penser que tu as à te justifier. Tu n'as pas à répondre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas tant le fait de me justifier que la culpabilité que je ressens parfois à me dire que ma fille sera peut-être malheureuse sans frère ni soeur...parce que forcément autour de moi je vois des fratries et des fois je me dis que ce n'est peut-être pas juste pour elle...mais bon, de toute façon on veut tellement être les meilleurs parents pour nos enfants que l'on culpabilise pour tout et rien...

      Supprimer
  3. Je te comprends parfaitement ! De mon côté, on savait qu'on en voulait deux mais on ne s'est pas pressés, pour plein de raisons aussi. Et contrairement à vous, personne ne m'a jamais mis la pression côté famille. Quelques copines, rarement, mais je les ai tellement mouchées que le sujet a été vite clos !
    Loulou a bientôt 5 ans, et nous sommes prêts à accueillir un petit nouveau, quitte se remettre dans les couches et les dépenses. Mais on est heureux, loulou aussi et Numérobis arrive en juin.
    Profitez bien de la vie tous les 3 !

    RépondreSupprimer
  4. Je te comprends même si à 30 ans je n'ai pas encore d'enfant. C'est un choix très personnel de toute façon.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou! Je n'ai que 19 ans donc je ne suis pas forcément dans ton cas, mais je suis comme toi assez agacée lorsqu'on ressort cette obligation du premier enfant avant 30 ans. Ma soeur a 27 ans et on arrete pas de lui dire qu'avec son copain ils devraient se marier, songer au bébé blablabla... Comme si c'était une "fatalité", "si t'as pas un enfant à 30 ans, t'en auras jamais"...
    Ma maman a eu ma petite soeur à 40 ans, 20 ans après ma grande soeur et ça a eu du mal à passer auprès des gens en général, alors qu'elle est très en forme et gère ça très bien.

    Enfin ce ne sont que les clichés de notre chère société patriarcale... L'important c'est de vivre comme tu l'entends! En tout cas j'ai beaucoup aimé cet article! :)

    RépondreSupprimer
  6. Ahhh les traditions...oui oui les traditions ! ! !
    Mais il n'existe aucun modèle idéal à suivre.
    Je pense que ça rassure les gens d'être dans le moule et que les gens qui les entourent soient aussi dans ce même moule. L'autre raison de ces réflexions, c'est une fois qu'on a parlé de la pluie et du beau temps et qu'aucun sujet profond n'est mis sur la table, autant se réfugier dans la critique et les "tu devrais faire-ci, tu devrais faire ça." c'est juste plus simple.
    Et oui...
    En tous cas, moi je rêverais d'avoir une fille et une garçon, et une grande maison, et un chien, et un potager pour légume bio, et une super voiture et partir en vacances 3 mois dans l'année et plein d'autres choses.... oui je rêverai.... :-)

    RépondreSupprimer
  7. C'est trop marrant la fin de ton commentaire, je pensais justement à faire des articles sur le thème "Des fois je rêve que...".

    Je pense comme toi, si on ne rentre pas dans le moule "général" on passe pour un excentrique ou un anormal...moi je dis chacun sa life...chacun ses envies...et chacun fait ce qu'l veut (peut) de sa vie...

    RépondreSupprimer