jeudi 6 juin 2013

Trop (de pub) c’est trop !!!


Comme chaque matin je me lève à l’aube pour me rendre à mon cher travail qui ne paye pas (je vous rappelle que nous sommes en crise,  et donc c’est ça ou rien, le choix est donc rapide), et sur ma route je m’arrête là où la vie est moins chère (ah oui ?! Vraiment ?!) pour faire le plein d’essence (rien de bien exceptionnel jusque là me direz-vous…certes…).


Je mets donc ma CB dans l'endroit prévu à cet effet, compose le code sur le petit écran prévu à cet effet, commence à avoir des sueurs froides quand je pense à ce que ce gouffre qu’est ma voiture va encore me coûter (malheureusement je n’ai pas d’autre choix que d’aller bosser avec ma super automobile), il est 7h du mat’, j’ai la tête dans les nuages le pâté, pas encore tout à fait bien réveillée…

Et là...horreur, malheur, qu’ouïs-je, qu’entends-je, quelle est cette nuisance auditive et visuelle qui m’agresse ??? 

Ce charmant petit écran qui nous guide dans notre achat de carburant ne se met-il pas à diffuser de la pub à fond les ballons !!! 

Non mais là je rêve, ce n’est pas possible, pincez-moi, arrachez-moi les oreilles, je n’en puis plus, quelle torture dès le matin…

Et pour quelles pubs!!! Mc dégueulasse (où comment finir obèse en bouffant de la merde), et une grosse bagnole que je ne pourrais jamais me payer because trop chère pour mes modestes revenus (la crise, toujours la crise), et surtout énooooooooooooooorme gouffre à carburant (crise again)…et en plus pas écolo du tout (oui, si j’avais les thunes pour me payer une telle bagnole je choisirais un modèle plus « vert »)…

Je ne regarde quasiment pas la TV et quand je le fais je coupe systématiquement le son dès qu’une pub se présente (surtout que vous remarquerez que s’il faut tendre l’oreille pour suivre son émission/film/feuilleton/documentaire…, lorsque le moment tant pas attendu de la « réclame » arrive, là nul besoin d’un sonotone). 

Dans la rue on est inondé de panneaux publicitaires (mais ils ont au moins le bon goût d’être silencieux, eux !!!), je ne vous parle même pas de la tonne d’arbres sacrifiés pour envahir nos boîtes aux lettres de pub...

Mais là non, je dis stop, trop c’est trop (surtout que même en s’efforçant de détourner le regard le son est tellement au taquet que pas moyen d’y échapper) !!!

Encore un beau paradoxe de notre monde consumériste où l’on nous incite à consommer encore et encore, toujours plus…alors que nous sommes dans une merde économique interplanétairement sidérale…
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire